• Valérie Kiné&Yogi

Yoga ou la grande chum "Marie-Jeanne"?


Il y a un an, on entendait déjà parler de la possible légalisation de la Marijuana, et ça devient aujourd’hui de plus en plus concret. Avec ce sujet d’actualité qui nous envahit et le fait que j’ai reçu cette semaine à la maison, la nouvelle revue BLEU pour le printemps (MAGNIFIQUE COVER DE KITE SURF!!!!), j’ai pensé vous partager l’article que j’ai écris pour cette revue régionale au printemps passé. ENJOY!

YOGA ou MARIE? La réponse est simple, voyez pourquoi!

"Gérer le Stress avec le Yoga": Intitulé de l'article paru dans la revue BLEU au printemps 2016.

“Notre mode de vie moderne est exigeant et nos sens sont constamment sur-stimulés. Il se peut que tu aies perdu le contrôle de l’impact du stress sur ton physique et ton mental! Les signes que tu as perdu le contrôle sont aussi variés qu’il existe d’individus. Généralement, on peut noter une fatigue accrue, des problèmes de peau, des tensions musculaires, des problèmes digestifs, des maux de têtes chroniques, l’impression d’être dépassé, un souffle court, de l’insomnie, des fringales d’aliments réconfortants et la prise ou la perte de poids. Attention : si tu démontres un ou quelques uns de ces symptômes, il ne s’agit peut-être pas des effets du stress, consultes ton médecin, mais ne prends pas de chance, lis aussi la suite!

Comment mieux gérer le stress? Tout commence par un grand ménage : choisir soigneusement tes activités et les gens qui t’entourent, et rétablir tes priorités. Puis, pour les éléments stressants que tu ne peux pas contrôler, je te conseille d’abord de pratiquer le lâcher-prise , et de faire du sport, du yoga ou méditer.

Comme pour le feu qu’on éteint avec son élément contraire, l’eau, on peut atténuer l’effet de l’hormone du stress, le cortisol, par ses hormones/molécules endogènes contraires, les endorphines et les endocanabinnoïdes.

Comment faire sécréter ces hormones anti-stress à notre corps? Prendre une petite marche de santé, dépenser son fou, prendre son air, respirer par le nez sont des expressions que tu utilises ou entends souvent. Celles-ci sont populaires et réfèrent directement à l’effet anti-stress de l’activité physique et de la respiration consciente, méditation–yoga. L’augmentation de la fréquence cardiaque mène à la diminution du stress. C’est concret, prendre une petite marche de santé nous apaise, tandis qu’aller courir, tout comme la pratique de n’importe quel autre sport d’intensité modérée à élevée, nous rend euphorique pour un certain moment et totalement calme et zen ensuite. C’est le résultat de la sécrétion hormonale : les catécholamines, adrénaline et sérotonine, sur le moment nous stimulent et ensuite les endorphines et *endocannabinoïdes* surviennent pour ta détente et ton plus grand bonheur!

Sous l'effet des endocannabinoïdes.

Le bien-être, l’envie de sourire ou d’éclater de rire et cette euphorie ressentie par les sportifs est forte et si certains se disent accros à leur sport, c’est exactement pour ça. On peut comparer le sport à une drogue; les hormones sécrétées agissent, moins intensément bien sûr, sur le même circuit neuronal que les drogues les plus connues, tout comme le sucre d’ailleurs, mais ça c’est un autre dossier : Val calmes-toi!

*Récente découverte : les endocannabinoïdes sont les cannabinoïdes que le corps produit lui-même. Ils agissent sur les même récepteurs que les cannabinoïdes contenus dans la marijuana. Auparavant, on croyait que les endorphines étaient les coupables de cet état de « ZÉNITUDE » après le sport, mais nous savons maintenant que non. Les endorphines étant de trop grosse molécules, elles agissent en périphérie, comme un analgésique et ne peuvent pas se rendre au cerveau, mais les endocannabinoïdes, oui! BOOM! De plus, l’effet secondaire sur les poumons est positif avec le sport, tandis qu’avec la marijuana, on repassera!*

La pratique du Yoga et la gestion du stress.

Le yoga existe sous plusieurs formes ce qui le rend agréablement mystérieux ou totalement effrayant mais, en bout de ligne, il s’agit toujours du même principe de base; en combinant les postures à la respiration consciente, il s'agit d'harmoniser le travail du corps, du souffle et du mental, ce qui permet de se concentrer sur le moment présent. Certaines postures favorisent l’inspiration et d’autres l’expiration, permettant un travail musculaire harmonieux et une détente accrue lors del’expiration. En plus de te détendre grâce au simple fait de s’arrêter, pourquoi physiologiquement parlant, les postures et la respiration t’aideront-elles à maîtriser ton stress?

En pleine séance de yoga, les postures tête-en-haut et tête-en-bas s’enchaînent de façon à faire augmenter la circulation sanguine aux organes compris dans le tronc, mais surtout au cerveau. En combinant cette augmentation du flux sanguin à la respiration profonde etconsciente (activation du cerveau qui généralement n’intervient pas pour la respiration, on respire par réflexe), on permet une meilleure oxygénation et une dynamisation des deux hémisphères cérébraux entre eux, ce qui facilite les fonctions cérébrales : se concentrer, accomplir son travail efficacement, gérer les situations de conflit ainsi qu’être patient sont tous des processus mentaux qui se font plus facilement grâce au yoga, permettant naturellement une meilleure gestion du stress.

Bref, ce printemps, bouge et sue, et/ou fais de la pratiquedu yoga ou de la méditation une habitude!

Ma recette anti-stress personnelle.

Suer un bon coup, pratiquer le power-yoga et ensuite, méditer en pratiquant la respiration consciente couchée sur le dos (shavasana) me font sécréter les hormones magiques. C'est facile, tu peux faire pareil! Ne t’emportes pas en disant : je ne suis pas capable de méditer, je ne peux pas m’arrêter. Méditer ne veut pas dire passer des heures assis sur un coussin et se raser le coco comme un moine! Ça peut être seulement trente secondes d’appréciation de la sensation de bien-être qui vient après l’activité physique, en fermant les yeux et en prenant deux ou trois grandes respirations apaisantes.

Namaste.”

#yoga #légalisationmarijuana #gestiondustress

54 vues

​© 2020 par Valérie Boudreault