Blog

"Vive le Yoga!"; pas tant que ça.

Promis! Je n'avais pas du tout envie de crier "Vive le Yoga!" en 2010.

 

J'étais plutôt:

 

 

 

Des fois, j'y repense: "ça ne me ressemblait pas" le Yoga. Et là je me dis "WAOW, Quel chemin parcouru!" et j'en suis bien fière. 

 

J'avais envie aujourd'hui de ressortir cet article de blog qu'on avait fait Mode choc et moi. J'en étais encore à mes débuts comme professeure de Yoga, je n'avais pas encore confiance en mes moyens, et pourtant je me relis, et j'en suis fière.

 

D'autre part, je vois bien que j'ai beaucoup amélioré mes postures depuis. J'ai compris des choses que je ne comprenais pas au moment de cet article.

 

Je suis en constante évolution, parce que personne n'est parfait. Comme mes élèves, je pratique le Yoga pour mes raisons, et quand je dis que je pratique le Yoga, c'est que je pratique en dehors des cours que j'offre. Et une chance! Pour moi, tu enseignes bien, ce que tu maîtrise bien. Jamais je n'enseigne ce que je ne maîtrise pas, et j'en suis aussi fière.

 

Je t'invite à regarder cet article de blog. 

 

Tu verras, si tu suis mes cours actuellement, que toi aussi tu as du potentiel! Plein de potentiel, il suffit de pratiquer. PRENDRE LE FCKN TEMPS POUR TOI.

Tu savais que j'avais commencé le Yoga il y a près de 8 ans, parce que j'avais un gros problème de dos?

 

Maintenant tu sais. Je n'étais absolument pas considérée comme une "personne souple" à mes débuts. Salut le 2x4!

 

Et je n'étais pas assidue. Je détestais ralentir. 

 

Je détestais ralentir car ça me confrontait à moi-même: être avec moi-même, penser à moi, rester en place, respirer profondément et le ressentir; C'était tout un défi, et je sais que ce l'est aussi pour toi!

 

Je n'étais pas assidue dans ma pratique au début. Ça me demandait une motivation énorme que de me lancer pour un simple 15 minutes dans mon salon.

 

Puis à force d'insister, j'ai commencé à aimer prendre le temps. J'ai cessé de m'étourdir, d'en faire trop, de tout faire à vitesse grand V, pour revenir dans le moment présent, et j'y ai trouvé un sentiment de bien-être, tranquillement, progressivement, avec le temps. Pas après ma première séance, ni même après ma première année de pratique par ci par là.

 

J'y ai pris goût quand j'ai été inspirée par d'autres personnes qui avaient, elles-aussi, passé par là, et que je me suis réellement donné la discipline de pratiquer tous les jours.

 

J'ai commencé à pratiquer quotidiennement entre 30 minutes et 2 heures, pendant un an et demi. Puis j'ai vraiment compris, et j'ai eu envie de partager ça.


J'ai commencé à donner des cours à de petits groupes, puis j'ai continué d'évoluer. Aujourd'hui, je suis bien dans le présent, et je vois avec optimisme, tout le travail que j'ai à faire pour améliorer ma pratique. Je connais mon potentiel, et je me fais confiance.

 

Je souhaite sincèrement que tu puisses trouver ce que tu cherches dans le Yoga. Mais ouvres tes oeillères, car peut-être que comme moi, le Yoga dépassera tes attentes. 

 

Laisses-toi surprendre, écoute, et comme moi tu deviendras accro. 

 

Namaste,

 

Val.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

​© 2020 par Valérie Boudreault